L’édito

coco3

Sous l'aile bienveillante de notre canard, en 2020, j'attaque allégrement ma 27e année de compagnonnage avec le palmipède. Et pour les grands anciens, Chevaliers De La Route à mes côtés depuis le début de l'aventure Motards, petit journal bichrome dont l'encre tachait bien les mains, quel pari fou !

Faire le choix de donner la parole aux motards afin qu'ils deviennent témoins de leur propre vie et écrivent leurs essais, leurs galères, leurs balades…

Qui aurait pu prétendre que le mouvement des Chevaliers De La Route, lancé dans les années soixante-dix et ses actions altruistes que beaucoup trouvèrent ringardes dans les années quatre-vingt dix, fasse aujourd'hui la nique aux prédictions des cyniques et défaitistes : car en ce début 2020, les chiffres sont sans appel :
l'adhésion aux Chevaliers De La Route dépasse l'abonnement au magazine.

Mais alors, à qui devons-nous cette belle santé ? Ma réponse est très claire : aux jeunes motardes et motards qui reprennent le flambeau ! De plus en plus nous rejoignent parce qu'ils ont besoin d'une communauté au sein de laquelle ils se retrouvent et se sentent bien, dans laquelle ils adhèrent aux valeurs qui ont toujours fait la grandeur des individus, des idéaux où la philosophie du groupe transcende les égoïsmes individuels. Une tribu où le sens du partage et le don de soi deviennent des fondamentaux… Ils sont ma rassurance et je crois en eux.

Cette année encore, Le Journal Des Motards tiendra son cap !

Aucun conflit d'intérêt, aucun mélange des genres, aucune dépendance aux marques : une indépendance qui a fait d'un pari risqué, une réussite.

Avec la solide équipe qui est la mienne, chacun à son poste, motivé, à l'écoute, et avec vous, lecteurs et Chevaliers De La Route acteurs de votre magazine, nous ferons encore de grandes et belles choses ensemble…

Alors prenez soin de vous et que l'année 2020 soit douce à tous vos proches.

 

Coco